dimanche 17 août 2014

La Route Du Rock 2014 @ Saint Malo

Juste une escapade à La Route du Rock de Saint Malo pour terminer la saison des festivals qui aura été bien fournie cette année pour Milouze En Live. Trois groupes m'ont fait faire le déplacement en ce jeudi 14 août: Angel Olsen, The War On Drugs et Thee Oh Sees.
Ce sont des trombes d'eau qui se déversent sur le Fort St Père au moment de l'ouverture des portes de cette 24ème édition. Le terrain est complètement inondé et boueux. Pas une seule poignée de copeaux à l'horizon, pas une seule botte de paille dans les parages pour absorber toute cette eau. Sympa !


Pas de quoi décourager les mordus (comme moi) de l'Indie Folk de la belle ANGEL OLSEN. Je m'installe au premier rang pour bien profiter de l'un des rares passages en France de l'Américaine. Le staff se démène à grands coups de raclettes pour débarrasser la scène de toute la flotte qui ruisselle parmi les câbles électriques et Angel Olsen et son groupe peuvent enfin prendre place et jouer. 


L'Américaine semblent partagée entre amusement et compassion devant les quelques spectateurs trempés et les pieds dans la boue. Souriante et décontractée, Angel Olsen chante pourtant ses tourments et ses histoires troublantes et torturées. "Forgiven/Forgotten", "Hi-Five" titres issus de son deuxième et magnifique album "Burn your fire for no Witness" sont de véritables perles.



 Il aura fallu une panne d'ampli pour nous arracher à ses ballades enivrantes. Le concert reprend après quelques minutes d'interruption et Angel Olsen poursuit son set une serviette éponge enroulée sur la tête façon "je sors de la douche". Je ressors de cette première heure captivé et enchanté par cette artiste spontanée et surtout très talentueuse. J'en avait oublié le déluge. 


The War on Drugs enchaîne sur la grande scène. Le groupe emmené par Adam Granduciel vient de sortir un album magnifique "Lost In the Dream" déjà perçu comme un classique du genre par les amateurs de Folk aérien. Le groupe est rejoint dès les premiers morceaux par Kurt Vile, co-fondateur du groupe et présent au festival avec sa propre formation "The Violators". 


C'est sublime et tout en sobriété. Les morceaux tels que "Under The Pressure" ou encore "Red Eyes" sont de véritables bijoux dignes des plus belles ballades de Springsteen.  



Dans la foulée de sa splendide prestation Adam Granduciel, leader de The War On Drugs ira  à son tour rejoindre son pote Kurt Vile pour deux titres "Shoegaze" qui seront à mon sens les meilleurs moments du concert de Kurt Vile. Il paye pas de mine Adam Granduciel mais quel talent !


Pour finir cette très bonne soirée, les sulfureux THEE OH SEE. Proche de la séparation en fin 2013, le groupe de John Dwyer a pourtant entammé cette année une série de concert qui pour notre plus grand plaisir, faisait escale à St Malo. Avec une formation à trois, John Dwyer va vite rassurer ceux qui se demandaient à quoi pouvaient bien ressembler un concert de Thee Oh Sees en 2014. 


Les titres joués sont principalement ceux du dernier album "Floating Coaffin".  Des missiles de Rock Garage quelque part entre Stooges, Ramones et Cramps à l'image de l'ecxellent "I Come from the Mountains"


C'est puissant, rapide et hyper efficace. A peine trois quart d'heure plus tard, le groupe s'arrète, rammasse ses guitares et ses câbles et décampe en moins de deux minutes. Nous sommes plusieurs à rester coi devant ce final express. Partagés entre la satisfaction d'avoir assisté à un concert génial et l'interrogation sur le futur très incertain d'un groupe qui est pourtant l'un des meilleurs du genre. Derrière moi certains festivaliers sautent joyeusement dans la boue, d'autres se baignent carrément dans les flaques géantes...t'as raison, on va pas se prendre la tête hein ?


lundi 11 août 2014

New Model Army & THE POGUES @ Fête du Bruit 2014

Comme chaque année, le Festival de Landerneau peut se vanter d'une excellente programmation qui attire sans difficultés un public fidèle et nombreux. Pour être totalement honnête je ne suis pas particulièrement fan de ce festival qui se déroule en plein centre ville mais finalement je constate que ce sera la troisième fois en six éditions que j'irai piétiner l'esplanade de la petite Palud. Alors ? Alors quoi ? New Model Army, The Pogues, The Hives, The Strypes, -M-, Paul Kalkbrenner, Babyshambles, Woodkid.... Voilà !

Bon pour l'anecdote, Pete Doherty est trop crevé, Babyshambles ne viendra pas et c'est Giédré qui les remplacera....no comment !

 New Model Army: 
Je vais faire court par respect pour les fans qui pourraient écrire un bouquin sur ce groupe mythique (34 ans de carrière à l'écart des médias et 13 albums). Je connais peu NMA à part quelques titres et le dernier album "Between Dog & Wolf" mais je tenais vraiment à voir sur scène le groupe que beaucoup de mes amis vénéraient quand j'étais plus jeune. Pendant plus d'une heure NMA va nous régaler. Tel un chaman, Justin Sullivan hypnotise la foule et déverse ses mots. Les textes sont revendicatifs, ils glorifient la nature, son pouvoir, sa beauté et dénoncent la bêtise des hommes, leur folie destructrice et guerrière. Si NMA ne possède pas la puissance de feu de Killing Joke pour rester dans un registre similaire, on ne peut que saluer la qualité des titres tels que Green and Grey, High, ou l'inévitable Vagabonds pour ne citer qu'eux. Très bon concert, ponctué par un sympathique "Kenavo" de Justin Sullivan saluant la foule.




THE POGUES:
La programmation des Pogues à Landerneau est évènement ! Date unique en France, le groupe légendaire emmené par Shane McGowan se fait très rare depuis plusieurs années. La santé défaillante de son leader y est pour beaucoup. En dehors de l’excitation et de la joie de voir le groupe, la question qui se pose (et qui se pose depuis 30 ans) est inévitablement : Shane sera-t-il en forme ? La réponse à cette question est très claire : NON, Shane n'est pas en forme du tout. L'abus d’excès a rendu cet homme de 56 ans bien mal en point. Pour reprendre une expression footballistique, je dirais qu'il est dans le temps additionnel. Cela fait pourtant plus d'une décennie que le Leader des Pogues survit dans cet état. Véritable miraculé ! 


Mais parlons musique. L'impression est mitigée tout d'abord. Shane articule peu, s'absente toutes les deux ou trois chansons puis revient tant bien que mal s'accrocher au micro. Véritable massacre sur la pourtant géniale "The Body Of An American" ou encore "Stream Of Whiskey", le Chanteur des Pogues va quand même nous offrir des titres dignes de ce que l'on peu attendre de lui et de son groupe. La deuxième moitié du concert est bien meilleure. "A pair Of Brown Eyes", "Sally MacLennane", "Dirty Old Town" reprise par tout le public fût un super moment. Le plus beau titre du set est pour moi le fantastique "A Rainy Night In Soho" que Shane a très bien chanté. Rien que pour celle là le concert valait le coup. Le show s'achève sur un "Fiesta" un peu mollasson et sur le sentiment bizarre d'avoir vu les Pogues pour la première fois et certainement la dernière. Hold On Shane ! 



vendredi 8 août 2014

LE PRINCE MIIAOU @ Jeudis du Port - Brest - Août 2014

Le Prince Miiaou alias Maud-Élisa Mandeau s'est lové sur la scène du cabaret des Jeudis du Port. C'était pour nous l'occasion de revoir cet artiste que nous apprécions énormément. Le Prince Miiaou possède ce quelque chose entre rage et fragilité qui ne laisse pas indifférent. Les nouvelles chansons issues de l'album "Where is the Queen" sont splendides. La voix est superbe, et volontairement trafiquée comme sur "Hulrik" ou "JFK". La ligne de basse vous prend au ventre. On aime "Alaska", "Happy song for empty people", et surtout "Bro". 



Pas très douée pour la discussion entre les chansons comme elle le dit elle même, la brindille se rattrape sans effort au micro, guitare à la main, en témoigne le puissant "Country Bliss" et le plus connu "Turn Me Off" du précédent Lp.



L'exercice du concert gratos n'est jamais évident. Le public n'est pas acquis et malgré l'heure très raisonnable (19h30) on peut être perturbé par des poivrots (le charme des jeudis du port à Brest). 

Après 1 heure de concert devant un public très attentif et sous le charme Le Prince Miiaou nous quitte, empêché de rappel par l'orga' à cause d’horaires trop juste. Dur. On était si bien ensemble.