mercredi 5 décembre 2018

DARAN @ Cabaret Vauban 4 décembre 2018 Brest

Pour être honnête, on s'était un peu éloigné de Daran après Pêcheur De Pierres paru en 2003 déjà ! Lui n'a jamais arrêté. Composant pour de nombreux artistes de la chanson francophone et pour sa propre chapelle, jusqu'à ce 9ème album sorti en 2017 : Endorphine.
Cette tournée devait être celle d'un full band avec l'exécution intégrale des 9 titres de l'album suivie d'une sélection d'autres morceaux marquants de sa carrière. La suppression  d'une subvention par l'État, 15 jours avant le début de la tournée a changé la donne. Exit le groupe sur scène, Daran songe tout simplement à annuler toutes les représentations prévues : "Je me suis retrouvé en slip !" avant finalement de repenser les choses et proposer un concert acoustique en solo. Intéressant !  Une tournée chamboulée donc et qui passe par le Cabaret Vauban, salle mythique de Brest où il fait toujours bon passer un moment musical. C'était très tentant, on n' a pas résisté ! 


Nous arrivons dans la salle sur les dernières notes de Grand Palladium qui ouvrait la soirée. Après quelques minutes d'installation (un tabouret, une guitare, un micro), Daran prend place devant le public. Difficile de croire que celui là est dans sa soixantième année ! Rapidement, nous constatons sur Le Mouvement Des Marées, Gentil et Trous Noirs que la voix est restée intacte. 


Dans ce début de set,on sent que Daran est quelque peu intimidé devant un public très "brestois" (traduction : respectueux tout en étant grande gueule). "Je suis content d'avoir le trac !" annonce-t-il. Les échanges sont nombreux sans être gênants. Lorsqu'on lui demande avec insistance Phare Du Four, il rétorque avec le sourire : "Qu'on se mette d'accord tout de suite, c'est moi qui décide de la liste..." ; puis chante, dans la foulée, Le Hall De L'Hôtel, chanson écrite par Miossec. Juste après c'est le superbe Léger que Daran interprète dans un silence religieux. "Vous avez une grande qualité d'écoute, bravo ! C'est vrai, y'a rien de pire qu'un gueulard ou du bruit au bar sur ce genre de chanson, merci !"


Le lien avec le public est fait et cette très bonne ambiance va s'installer définitivement lorsque Daran s'improvise animateur de soirée en organisant un accompagnement vocal collégial sur Halima, seul titre de Endorphine joué ce soir. "J'aurais aimé en jouer plus mais c'est un album très électrique donc c'est la seule que j'ai pu garder pour ce format". On ne boudera pas notre plaisir pour autant. La seconde partie de set est un régal avec L'Exil, Dormir Dehors, Une Sorte D'Église et Olivia comme moments très forts. 

 

Le concert se termine sur Mort Ou Vif, sur lequel le public se plait à faire les chœurs "façon stade" puis avec l'une de ses plus belles chansons en guise de rappel : Pas Peur.
Daran quitte le Vauban faisant la promesse de revenir bientôt, avec tout le groupe cette fois. Oui, c'est vrai que nous avons hâte d'entendre Endorphine, sur scène et dans son ensemble, mais on doit aussi avouer ça nous allait très bien ce concert intimiste finalement !

                                                                                                                                            Jérôme

Toutes les photos ICI