lundi 9 mars 2020

LYSISTRATA @ Le Cargö, 7 mars 2020 - Caen

Le Club du Cargö n’est pas totalement plein, peu importe ! Les quelques 200 personnes présentes ne regretteront certainement pas d’avoir bravé la psychose épidémique actuelle. C'était, pour certains,  l'occasion de vérifier la grosse réputation scénique de Lysistrata, qui vient de sortir son deuxième album Breathe In/Out. Pour les autres, celles et ceux qui avaient déjà goûté à la fureur live des jeunes charentais, être là était une évidence.


Le tour de chauffe débute avec les caennais de Elecampane qui sont ici en terrain conquis, puisque ces 3 anciens membres Concrete Knives sont des habitués de la salle. Un set très bien mené par Nicolas, Augustin et Guillaume. Le plaisir est réel de retrouver ce groupe, vu au festival Beauregard  en 2015 et qui nous avait fait une très bonne impression.


21H30, Lysistrata entre en scène, et dégomme nos tympans dès les premières minutes, pour ne plus nous lâcher pendant l’heure et demie qui s’ensuit. Théo, Ben et Max : une guitare, une batterie, une basse, et 3 voix qui résonnent, à tour de rôle ou à l’unisson, dans un déluge de décibels et de riffs distendus qui n’auront de cesse de nous scotcher sans temps mort. Les titres de Lysistrata sont denses, ponctués de quelques accalmies pour mieux exploser ensuite. Pas de fioriture, mais de la sueur, du rock, de la rage et une énergie incroyable qui fait honneur à la scène et au public. Voilà qui résume en quelques mots la grosse baffe qu’on se prend tous ce soir, à l'écoute de The Thread, Death By Embarassment, Sugar & Anxiety ou encore l'excellent Mourn.


On en sort rincé, secoué, lessivé (et peut-être un peu plus sourd aussi…!) tout comme nos trois lascars, mais avec l’impression d’avoir encore une fois, assisté à gros concert d'un des groupes les plus intenses de la scène Rock Indé actuelle.

                                                                                                                                                            Stan


 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire