jeudi 5 décembre 2013

THOMAS FERSEN @ Landivisiau - 30 novembre 2013

Le 9 ème album de THOMAS FERSEN vient tout juste de sortir et l’artiste nous fait le plaisir de passer en Finistère, à Landivisiau pour être précis. Un nouvel opus qui surprend par son orchestration et son écriture très « Nino Ferrer ». Nouvelle orientation musicale née de la rencontre du chanteur avec le groupe Lyonnais « the Ginger Accident ».  Il n'en fallait pas plus pour nous convaincre d'aller revoir (après de nombreuses années) ce talent indéniable de la chanson Française.


C’est en famille que nous nous rendons au concert. Les filles connaissent bien les albums que nous avons à la maison et plus particulièrement une chanson "La Chauve souris" apprise à l’école (l’Instit’ à du goût), l’occasion était belle de partager ce moment ensemble. La salle est pleine, et je ne peux m’empêcher de remarquer la composition du public…Enfants, ados, parents et grands parents, toutes les générations réunies ! Ce n’est pas donné à tout le monde de faire l’unanimité à ce point dans les familles. 


20h45 les 6 musiciens du groupe entrent en scène. On attend plus que lui. Il arrive ! Pantalon rouge, chapeau, des chaussures noires en guise de gants pour rappeler la pochette de l’album.  Souriant, dansant, toujours impeccable, Thomas Fersen prend du plaisir sur scène à nous présenter ses nouvelles histoires et fables. Il assure et joue comme à son habitude avec le public. Il le charme et le pique « Elles ont toujours un pet d'travers…Avec les femmes faut êt'sévère » chante-t-il sourire en coin dans le tendre "Pingouins des îles". Il lui demande même de lui montrer ses fesses dans le malicieux "Coccinelle". Une coccinelle qui vient se compléter un bestiaire commencer il y a plus de 20 ans déjà.


Pendant plus de deux heures de concert et 3 rappels, Thomas Fersen va interpréter 28 titres ! La totalité de son dernier album et un florilège de ses meilleures chansons. Alternant les versions orchestrées, celles plus intimistes, seul au piano, sans oublier celles jouées avec son incontournable Ukulélé. Ce Breton d'adoption comble son public qui le lui rend bien ! Paroles reprises en chœur, rires, visages éclairés d’un large sourire, l’ambiance est là et la complicité évidente.   


Vous l’aurez compris, ce fût un excellent concert avec de moment de pur plaisir : Mais oui mesdames, Joe la Classe, St Jean Du Doigt, Pégase, Zaza, Louise, et bien sûr…..La Chauve souris !
Une dernière fois Thomas Fersen revient, seul au piano pour interpréter le terrible et magnifique "Jean". J’ai adoré !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire