samedi 6 décembre 2014

DETROIT @ Avel Vor – Plougastel Daoulas – 5 décembre 2014


Concert sold out depuis plusieurs mois, autant dire que la venue de Détroit était très attendue de ce côté du pont de l’Iroise. On peut en effet regretter que la formation de Bertrand Cantat et Pascal Humbert n’est pas pu se produire dans la toute nouvelle salle Brestoise bien plus grande et plus adaptée pour accueillir autant de monde. Visiblement la « Brest Arena » semble avoir définitivement banni de sa programmation toute musique de qualité. Mais ça…c’est un autre débat !


Douce entrée en matière avec Ma Muse suivi du majestueux Horizon. L’ambiance est là, le groupe est détendu et communicatif  « Brestoises, Brestois ! Peuple de la fin des Terres, êtes-vous là ? » annonce Cantat sourire aux lèvres. Premières reprises de Noir Désir, Ernestine, et A Ton Étoile, terminée en Espagnol sous une lueur bleutée rappelant le ciel de la pochette de 666.667 Club.  


Cantat régale et n’est pas avare en titres de son ancien groupe. Sur les 20 chansons jouées ce soir, 10 sont issus de la période Noir Désir. Le set s’accélère avec entre autres Lazy et la belle reprise des Stooges Gimme Danger. Moment fort qui s’ensuit avec l’enchainement Lolita Nie En Bloc et Mon Ange De Désolation…un ange passe. 


Après l’efficace Null And Void, le groupe quitte la scène pour mieux revenir et  offrir un final magnifique à la foule qui n’attend que ça. Jugez plutôt l’enchainement: Un Jour En France, Fin Du Siècle, Tostaki, Le Vent Nous Portera, Comme Elle Vient et un dernier tour avec une reprise du  Hey Hey My My de Neil Young, que le groupe chantera avec Colin Chloe qui assurait la première partie.
  

Seul bémol dans cette sublime soirée, quelques longueurs inutiles à mon goût. Notamment sur Sa Majesté qui dans cette version live traine un peu malgré une rythmique excellente. J’aurais également préféré un Totstaky joué à fond, comme un boulet de canon, comme un enchainement droite-gauche-uppercut,  plutôt que de le voir rallonger et ralenti en son milieu. Malgré cela, on ne peut que constater le talent brut et inégalé de Cantat. Les titres du groupe ont fière allure et se mèlent sans difficulté aux reprises de Noir Des’.  



On sort de concert, boosté par cette prestation impeccable. Avec  le sentiment désormais confirmé (pour ceux qui en doutait encore), que Cantat ne souffre décidément d’aucune rivalité en France en terme d'écriture et de présence scénique depuis longtemps et encore aujourd’hui…doit-on s’en réjouir ?

Ma muse
Horizon
Ernestine (Noir Désir cover)
À ton étoile (Noir Désir cover)
Le Creux de ta main
Lazy (Noir Désir cover)
Gimme Danger (The Stooges cover)
Le Fleuve (Noir Désir cover)
Lolita nie en bloc (Noir Désir cover)
Ange de désolation
Null and Void

Droit dans le soleil
Glimmer in Your Eyes
Sa majesté
Un jour en France (Noir Désir cover)
Fin de siècle (Noir Désir cover)
Tostaky (le continent) (Noir Désir cover)

Le vent nous portera (Noir Désir cover)
Comme elle vient (Noir Désir cover)
Hey Hey, My My (Into the Black) (Neil Young cover)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire