dimanche 24 janvier 2016

FEU ! CHATTERTON @ Les Arcs 23 janvier 2016 - Queven

Après avoir vu Feu ! Chatterton aux Festival Vieilles Charrues l'an passé (chronique ICI) nous avions hâte de les retrouver pour confirmer la bonne impression laissée. D'autant plus que depuis juillet le groupe Parisien a sorti son album Ici Le Jour (a tout enseveli). Un très bel ouvrage qui abrite de nouvelles créations se mêlant aux titres phares de leurs premiers Ep tels que Côte Concorde ou encore Bic Médium. Salle pleine aux Arcs de Quéven pour cette soirée de retrouvailles donc, avec en première partie le groupe Vannetais FUZETA.

FUZETA:
A mi chemin entre Grizzly Bears et Band Of Horses, le groupe Fuzeta, pourtant jeune, propose une musique très aboutie. Des mélodies aériennes, un style vocal qui rappelle un peu Thomas Mars de Phoenix, il ne fait pas l'ombre d'un doute que ce groupe, qui possède déjà de nombreux fidèles, va rapidement prendre son envol et gagner en puissance (c'est peut être ce qui lui manque encore). Mention spéciale aux très bons Dive et Plage. A suivre avec la sortie imminente de leur deuxième Ep Pavilhão Chinês.




FEU ! CHATTERTON 
Ophélie, Fou à Lier, les deux premiers titres de l'album sont aussi les deux premiers joués sur scène. L'accueil est chaleureux, le public est dès le début dans la poche. Déjà ruisselant de sueur, Arthur le chanteur ajoute malicieusement "On est jamais déçu par la Bretagne". Impeccable en Dandy Parisien, celui-ci n'est pas avare en discussion. Sa façon de parler me fait penser à Antoine Delafoy (Claude Rich) qui agaçait tant Fernand Naudin (Lino Ventura) dans les Tontons Flingueurs...



Après le majestueux Côte Concorde, le groupe enchaîne avec A L'aube et La Mort Dans La Pinède, deux gros temps forts du concert. Puis le sensuel Bic Médium est joué, un peu long à mon goût (près de 15 minutes) suivi de Porte Z que Feu ! Chatterton termine en version Dub/Electro. Une version très intéressante mais un peu courte car je trouve que ces incursions rythmiques tranchent bien avec le côté "chansons à textes" (à la façon de Gainsbourg ou Ferré) et mériteraient d'être plus prononcées. Une heure s'est écoulée et le groupe quitte la scène sur le dansant Boeing




1er rappel avec Le Pont Marie, une des meilleures de l'album selon moi, suivi du torride La Malinche. "Nous nous quitterons sur une chanson d'amour..." histoire de sceller définitivement les liens déjà forts entre ce groupe talentueux et une région qui sait recevoir. 
Feu ! Chatterton termine son concert avec la reprise de Polyphonic Size: Je T'ai Toujours Aimée (également reprise par Dominique A.). Chanson jouée en ouverture de son set aux Vieilles Charrues 2015. 
Si c'est pas de l'amour ça !

 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire