dimanche 13 mars 2016

1969 CLUB + VON PARIAHS @ Novomax Quimper - 12 mars 2016

Depuis quelques mois Quimper dispose enfin d'un bâtiment dédié à la musique en plein centre ville: Le Novomax. Studios et salles d'enregistrements et de répétitions, cours, accompagnement et salle de concert d'une jauge de 400 personnes max. Une véritable bouffée d'oxygène, comme un gros riff de guitare au milieu des bombardes et des binious pour les Quimpérois, orphelins du festival Hivernautes depuis 2 ans. L'association Polarités y assure désormais une programmation régulière de qualité. Au menu hier soir: du Rock.

1969 Club
Très bon concert de 1969 Club qui en profitait pour nous annoncer la sortie de son Lp en septembre prochain. Trio basse/guitare/batterie originaire de St Brieuc, la musique de 1969 Club est un mélange de Stoner Psyché et de Blues. Un son puissant très 70's revendiqué par Marie la chanteuse/bassiste du groupe. On y retrouve aussi un peu des White Stripes, notamment dans les changement de rythmes et dans les riffs lancinants. La batterie et la basse sont omniprésentes et la guitare est clairement au second plan,  mieux vaut avoir ses bouchons d'oreilles, ça tape fort et brutal !



Von Pariahs
Le groupe Nantais vient de sortir son deuxième album Genuine Feelings et peut se vanter d'une notoriété grandissante dans le milieu Rock français. Le concert démarre fort, Von Pariahs joue un rock très anglo-saxon aux influences diverses; Happy Mondays, James, Oasis. Sam Sprent au chant est très sûr de lui. Moitié Bono moitié Franck Black, il occupe la scène et captive l'attention, n'hésitant pas à provoquer le public, pas assez "présent" à son goût. Réaction mitigée dans l'assistance, ça chambre un peu en retour mais on sent aussi pas mal de monde déstabilisé. Musicalement c'est nickel, ça joue vite et c'est impeccable au chant. Mentions spéciales aux très bons I Want Her, Skywalking, Another Case ou encore Crash Bike. Le set est expédié en 50 minutes, pas de rappel (ce n'est pas une obligation) et le groupe se retrouve au merchandising avant même le public. De quoi laisser une impression mitigée sur ce live. Très bon dans le fond, un peu moins dans la forme. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire