vendredi 4 mars 2016

OTHER LIVES @ Stéréolux - 2 mars 2016 Nantes

Les groupes capables de nous faire faire 250 bornes un soir d'hiver, en semaine, se comptent sur les doigts de la main d'un vieux marin pêcheur. Mais voilà. En 2012 nous avions été totalement captivés, hypnotisés par OTHER LIVES. A Beauregard tout d'abord puis aux Vieilles Charrues. Ces deux festivals avaient eu la bonne idée de programmer ce groupe originaire de l'Oklahoma et qui venait de sortir un album magnifique Tamer Animals. Quatre années plus tard donc, c'est Rituals que le groupe vient présenter sur scène à l'occasion de sa première tournée française. Un troisième album qui confirme l'immense talent de Other Lives, véritable orfèvre en matière d'indie folk planant et aérien.
Stéréolux - Nantes - Complet. Visiblement nous ne sommes pas les seuls à être attirés par ce qui brille.


C'est sur Reconfiguration que le concert débute. Un titre de circonstance puisque la violoncelliste Jenny Hsu et le batteur Colby Owens ont quitté le groupe après la dernière tournée. Other Lives en 2016 c'est toujours une formation musicale à cinq. Un noyau dur constitué de Jesse Tabish, Josh Onstott et Jonathon Mooney, autour duquel gravitent actuellement Danny Reisch à la batterie et Mel Guérison au violon. Cette dernière est également la guitariste/chanteuse du jeune groupe de Portland MERŌ qui assurait la première partie ce soir.


Le nombre d'instruments sur scène est impressionnant. Les membres du groupe alternent aisément entre guitare, basse, piano, percussions, vibraphone, violon pour un rendu digne d'une symphonie des grands espaces comme sur Easy Way Out ou encore 2 Pyramids.


La majeure partie des deux derniers albums est jouée ce soir, For 12, Desert, As I Lay Down, English Summer, Dark Horse...Le public est totalement pris. Deux attitudes se distinguent, ceux qui ne quittent pas la scène des yeux pour ne pas en perdre une miette et ceux qui, les yeux fermés, se laissent embarquer direction les plaines venteuses américaines. Ambiance Ennio Morricone sur Need A Line, pour un peu on pourrait voir passer des boules d'herbes virevoltantes derrière la scène.


Il y a quatre ans Other Lives reprenait The Partisan de Leonard Cohen et ce soir c'est une autre cover qui est jouée en rappel: Something In The Way de Nirvana. Une chanson qui convient à merveille au style poète hippie de Jesse Tabish.
Le temps passe trop vite, le groupe termine avec le magnifique Dust Bowl III. Inutile de chercher  des points négatifs à cette soirée, il n'y en a pas. C'était parfait.


Cerise sur le gâteau, à peine le concert terminé, tous les membres du groupe passeront de longues minutes à discuter avec le public. A cette occasion, Danny (le batteur) nous confiait que la tournée française se passait très bien et qu'ils espérait bien être en France cet été pour quelques festivals. Nous aussi !
Disponibles et souriants, Jesse Tabish et sa bande scellent de parfaite manière cette belle soirée. Nous sortons du Stéréolux sous le regard bienveillant de l'éléphant géant des Machines de L'Île installé juste devant la salle. La musique de OTHER LIVES peut maintenant envahir la nuit Nantaise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire