samedi 18 février 2012

Corléone & Stuck In The Sound @ Les Hivernautes

La 12ème édition des Hivernautes présente cette année une excellente programmation très variée, parsemée dans les lieux symboliques de la culture made in Quimper, le tout à des prix très attractifs voire carrément gratos. Vendredi 17 Février, au théâtre Max Jacob, c’est une soirée résolument Rock qui était programmée : « Corléone » suivi de « Stuck in The Sound ».

Corléone 
Trois cousins composent le groupe Corléone,  Armand Gonzalez, chanteur de Sloy et 69, ainsi que Stephan Bertholio et Rico Serra-Tosio respectivement guitariste et batteur de Dionysos. Leur album éponyme, sorti il y a 1 an à peine, est un véritable concentré de pop/garage qui n’est pas sans rappeler The Hives. Pour l’avant dernière date de leur tournée et pour notre plus grand plaisir, Corléone posait ses flingues à Quimper.



 



Sur scène le trio s’en donne à cœur joie devant un public plutôt timide, pas de quoi démonter le charismatique Armand « Ce sont les Hivernautes, mais on va vous préparer pour les Summernautes !». C’est dit !
Un Cranky Gangster terriblement efficace, un Black Hole qu’Ennio Morricone n’aurait pas renié, emmené à fond la caisse par Stephan à la guitare arborant, à quelques longueurs prêt, la même coiffure que Johnny Ramone (un signe qui ne trompe pas !). 

Pas de temps mort dans ce set, des titres bruts à l’énergie redoutable dont les 2 tubes en puissance King Size et Electric People. Le groupe termine avec un final canon, le fabuleux Corléone, suivi d’un nouveau morceau puissant tout en instrumental Minos qui donne un avant goût de ce que nous réservent nos "3 Stooges"  pour la suite.

Stuck In The Sound
Soyons clair, Stuck In The Sound est l’un des groupes français les plus attendu en ce début d’année. Après 2 premiers albums salués par la critique, des clips hallucinants en guise de trailers, il était temps de découvrir sur scène le troisième opus du quatuor parisien. Sorti il y a quelques jours, le dernier album du groupe s’intitule "Pursuit" et contient des titres résolument rock mais aussi des réalisations plus nuancées.


C’est par l’excellente intro Zapruder issue de l’album "Shoegazing kids" que débute ce concert. José Reis Fontao, à moitié malade ce soir, ne tarde pas à dissiper les doutes sur sa capacité à assurer le show avec un Shoot Shoot  qui fait mouche !  Arrive Brother, titre énorme qui démontre la maîtrise dont fait désormais preuve Stuck In The Sound. Petite accalmie de courte durée avec Silent and Sweet  et Tender, mélodies accrocheuses où l’on mesure toutes les capacités vocales de José Reis Fontao, puis retour du gros son pour la deuxième moitié du live, avec notamment Ouais, le jouissif Toy Boy, ou encore le Pixiesien Bandrupcity.



Un set imparable partagé entre les nouvelles compos et celles des deux premiers albums, une énergie déployée sur scène très communicative. Capuche en place, amplis à fond, guitares en mains, sourires aux lèvres, Stuck In The Sound est paré ! Vous voilà prévenus.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire