jeudi 10 mai 2012

THE KILLS @ La Carène - 9 mai 2012

Mercredi soir, il en fallait de la motivation pour mettre le nez dehors. Gast ! Un temps à manger de la soupe tiens ! Oui, mais voilà, La Carène programmait THE KILLS ! Et pour ce fabuleux groupe, les Brestois auraient même affronté la neige !



Il faut dire que la venue de ce duo terrible ne passe pas inaperçue pour tout amateur de Rock qui se respecte. Souvent comparés aux White Stripes, The Kills est un couple fusionnel qui incarne l’esprit Rock. En effet, le duo formé par la chanteuse américaine Alison Mosshart et le guitariste anglais Jamie Hince constitue un des groupes les plus excitants de ces dix dernières années. Quatre albums canons dont l’excellent  "Blood and Pressure"  sorti en 2011, véritable concentré de Rock Bluesy  mêlant guitares saturées, riffs percutants et voix envoûtante.


La salle est pleine et le groupe arrive enfin, le charisme dégagé par Jamie Hince et Alison Mosshart est impressionnant. Lui, look de Rocker confirmé, elle, cheveux roses, tournant sur scène comme une lionne en cage. Les premiers titres joués donnent le ton, guitare agressive et percussions omniprésentes (4 bandits masqués aux tambours), sur les excellents  "Future Starts Slow" et "Heart Is A Beating Drum". Puis le très Hot "Kissy Kissy" fait monter la température de la salle, le public est à point et la connexion s’opère vraiment sur les irrésistibles "Satellite", "Last Day Of Magic" ou encore le très WhiteStripien "Fried My Little Brains" !




Moment de calme avec une reprise de Patsy Cline "Crazy" avant les 2 tubes en puissances "Cheap and Chearfull" et un "Tape Song", que n’auraient pas renié les Pixies. Enfin, "Pots en Pans" vient clôturer ce set de haute qualité. 4 titres seront joués en rappel, dont la très belle balade "Last Goodbye" et le sulfureux "Fuck The People".


Peu communicatifs, mais visiblement heureux d’être là,  The Kills a livré un concert d’une efficacité redoutable. Une heure et demie de Rock, sans concession !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire