lundi 21 mai 2012

Richard Gotainer @ Avel Vor – Plougastel Daoulas


Richard Gotainer clôturait dimanche,  le festival des « Feux de L’Humour » de Plougastel Daoulas et pour l’occasion, le public était venu nombreux remplir la belle salle de l’Avel Vor.


C’est dans un décor très cosy, en phase avec le titre de sa tournée "Comme à la maison", que ce génial hurluberlu entouré de ses oiseaux (musiciens et choristes) va évoluer pendant près de deux heures. « Hello les fous, bonjour folie » la chanson  "Tout Foufou" est  idéale pour débuter le spectacle. Revendiquant sans complexes son côté pornographe, Gotainer enchaîne avec un joyeux "Quéquette Blues" suivie de la fameuse "Ballade de l’Obsédé", histoire de détendre tout le monde. La parenthèse coquine refermée, c’est le thème de l’amour qui prend le relai, 4 titres déclinés comme les 4 saisons d’une histoire amoureuse "Avant de voir ses yeux/Youpi/La photo qui jaunit/Elle est partie avec Robert".


Les adeptes de vents et de pets n’ont pas été oubliés avec l’incontournable "3 Vieux Papis" et le très drôle "Une Petite Perle". L’artiste s’amuse et le public est déjà dans la poche. Richard Gotainer nous chante ensuite le magnifique "Béquillard des Bois" ou encore le plus sérieux "Rupture de Stock" relatant  la folie des hommes en matière de pollution.


La partie finale du spectacle est une série de tubes redoutables, comme pour rappeler tout le talent dont Gotainer a su faire preuve durant 35 ans, maniant l’art de la rime et refrains imparables. "Le Youki/Chipie/Primitif/Poil au Tableau/Le Sampa/Maman Flashe et Papa flippe". Vient ensuite la surprise du chef quand avec sa troupe il nous offre a capella ses plus grand succès publicitaires "Belle des Champs/B-N/Danette/Vittel ou encore Banga" dont on se souvient encore des slogans plus de 20 ans après ! Dans la salle tout le monde est déjà debout depuis un bon moment,  et va une dernière fois chanter et danser sur l’envoûtant "Mambo du Décalco" qui termine le set.


Ovationné pendant plusieurs minutes, Richard Gotainer peut se vanter de réunir dans l’auditoire 3 générations de fans, dans un moment de joie collective, de poésie et de fantaisie comme peu d’artistes en sont capables. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire