vendredi 9 novembre 2012

The Raiders & The Bots @ La Carène - Novembre 2012

Pour la première soirée “découverte” de la saison, La Carène a frappé un grand coup mercredi soir. Programmant tout d’abord THE RAIDERS, LE groupe Brestois qui monte, suivi de THE BOTS, véritable phénomène BluesPunk que tout le monde s’arrache. Encensé par les plus grands (Bad Brains, Blur) et surveillé de près par les médias. Pour preuve, après le concert Brestois, THE BOTS filait droit sur Paris, pour un passage Live le lendemain soir au Grand Journal de Canal+.

THE RAIDERS
Après de nombreux concerts en Bretagne et à Paris, le bouche à oreille n’a pas tardé à faire son effet. The Raiders est la grosse sensation de la rentrée en Bretagne. Quatuor emmené par Morgane aka Red Screamin’Moe, vêtue d’une improbable robe de cheveux blonds, le jeune groupe s’est donné à fond, et a assumé son statut d’étoile montante.


 Les 10 titres sont joués à un train d’enfer, l’énergie renvoyée sur scène rappelle un peu Izia, mais c’est bien de Rock Garage 70’s dont il s’agit. On se rapproche de groupes tels que SteppenWolf, Jefferson Airplane ou encore les Stooges….Bref, que du bon. Le set de The Raiders se termine sans que l’on ait vu le temps passer, mention spéciale au furieux "Hot Bikes" et au bluesy "Gila". Le public est carrément sous le charme. Avenir prometteur pour ces 4 là !



THE BOTS
Qui aurait cru que le renouveau du Punk serait assuré par 2 frangins de Los Angelès âgés aujourd’hui de 15 et 19 ans ! C’est pourtant ce qui est en train de se passer avec Mikaiah et Anaiah Lei depuis leur début sur scène il y a trois ans (je vous laisse calculer l’âge qu’ils avaient). 



Pour faire court…on reste complètement subjugués par leur prestation. Le plus jeune est à la batterie (Anaiah), coupe Afro et look de petit basketteur (ça existe un petit basketteur ?), virtuose de la baguette. Le grand frère (Mikaiah), chemise trop grande et chapeau déformé, s’acharne sur sa guitare et parcours la scène de long en large, n’hésitant pas à aller jusque dans le public à la fin de "Notre monde". 


Du Brut. Aussi bien dans le Punk, "I Like Your Style", "Nothern Lights", mais également dans des titres plus blues comme "Plastic Jacket", "Holiday" qui rappellent les Whites Stripes, Les Black Keys ou Les Clash. 


Souriants, complices, The Bots dégagent sur scène une sincérité, une vérité imparable, dans leur musique et dans leur comportement. Très communicatifs, les 2 frères n'hésitent pas à déconner avec le public. Une candeur liée à leur jeune âge bien sûr mais quand même à saluer.


 Pas de Set List, pas de plan, pas de calcul. Les 2 p’tits gars se retournent vers leur staff histoire de demander s’ils peuvent continuer. On sent bien qu’ils pourraient jouer jusqu’à demain matin…Bah ouais mais y’en a qui bossent demain…..Ah ces jeunes !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire