lundi 27 octobre 2014

TIMBER TIMBRE @ Stéréolux Nantes 24 Octobre

Initialement programmé dans la salle Micro du Stéréolux, le concert de Timber Timbre a été déplacé début septembre dans la salle Maxi afin de répondre aux demandes croissantes de billets. Malgré ce changement de salle nécessaire et bienvenu, le Stéréolux affiche "complet" pour la venue des Canadiens. C'est donc devant 1200 personnes que va se produire le groupe canadien ce soir. Tabernacle !

La première partie est assurée par Tasseomancy, un groupe assez atypique proche de Cocorosie de par sa musique et la voix de la chanteuse dans un style très oriental. 

Le groupe de Taylor Kirk arrive sur scène, je suis vraiment heureux de les retrouver. J'ai déjà vu Timber Timbre, il y 4 ans à Caen au Cargo. Ce soir là, j'étais resté scotché devant cette ambiance incroyable et cette tension qui régnait sur chacune des chansons du groupe. 
Aujourd'hui TT se présente sous une forme légèrement différente, quatre sur scène, Taylor Kirk est à la basse et débute son set avec Grand Canyon suivi du formidable Beat the drum slowly que ne renierait pas le grand Leonard Cohen. Deux chansons et on en prend déjà plein les mirettes et les oreilles de ce Blues/Folk sensuel et sombre. J'en profite pour louer les qualités accoustiques de cette salle que je ne connaissais pas. Le son est parfait ! On se laisse emporté tranquillement, Lonesome Hunter me rappelle beaucoup le Let me roll it des Wings et Until the night is over est un délice dans le pure style crooner ténébreux. Arrive le fameux Hot Dreams, boule à facettes, chaleur et moiteur, pour un slow comme on n'en fait plus depuis Child in Time. C'est splendide, le solo de saxo présent dans la version album est remplacé ici par les accords précis de Simon Trottier, toujours impeccable à la guitare. Le public du Stéréolux est sous le charme, Taylor Kirk scrute la salle et glisse timidement "you are so many !"
S'en suivent Magic Arrow, Bad Ritual, Woman, on ne voit pas le temps passer, c'est déjà le rappel. Le chanteur charismatique de Timber Timbre revient seul pour débuter en solo Run From Me.Il est rejoint par le reste du groupe ainsi que par la chanteuse de Tasseomancy qui vient faire les chœurs. Magique, vraiment. Le set se termine avec Creep On Creepin' On, puis Trouble Comes Knocking. On ressort comme envouté, définitivement hanté cette voix et cette musique.

J'avais pris une belle claque il y a quatre ans en découvrant ce groupe sur scène...ce soir, j'ai l'autre joue qui chauffe méchamment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire