vendredi 25 janvier 2019

HALO MAUD + INÜIT @ La Carène, 24 janvier 2019 Brest

La Carène fait peau neuve. Nouvelle déco, nouvelle peinture, et nouveau matos aussi. La salle de concert brestoise est prête pour une nouvelle année de concerts et de rendez-vous culturels. La programmation du premier semestre est canon, avec notamment l'un des derniers concerts de HER, le festival Astropolis, l'immense Brendan Perry, Miossec, Frustration, Lucky Peterson, Clara Luciani et Bertrand Belin pour ne citer qu'eux. 
La première soirée musicale de 2019 est consacrée à Halo Maud et Inüit, deux artistes lauréats du FAIR, le premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en musiques actuelles. Une affiche alléchante qui a su attirer du monde car Le Club de La Carène est bien rempli.


HALO MAUD
Après avoir collaboré avec Moodoïd, Melody's Echo Chamber et écrit des textes pour Christophe sur Les Vestiges Du Chaos, Maud Nadal (alias Halo Maud) semble désormais bien préparée à une échappée solo. Son premier album Je Suis Une Île sorti l'année dernière, signé chez le Label Heavenly Recordings (Baxter Dury, Temples...) est un petit bijou de Dream Pop qui n'est pas sans rappeler Blonde Redhead, Cocteau Twins ou encore Beach House. Les textes sont en Français pour la plupart et la chanteuse/guitariste est entourée de trois musiciens sur scène.


Si au premier abord, la musique nébuleuse et la voix claire de Halo Maud nous invitent à la rêverie et à l'échappatoire (Du Pouvoir/Power, Wherever, Suprise) c'est aussi pour mieux basculer sur une rythmique plus tribale et hyptnotisante (BatismDans La Nuit). C'est très captivant, très juste et surtout il y a une profondeur qui ne laisse pas indifférent. Mention spéciale au superbe Tu Sais Comme Je Suis et À La Fin, morceau qui semble être un doux mélange de The Sundays et de Radiohead. Halo Maud est plus que jamais une artiste à suivre, pour ce qu'elle exprime aujourd'hui et pour ce qu'elle laisse entrevoir de son spectre artistique.

 


 


INÜIT
Ce groupe de 6 potes venus de Nantes nous avait fait bonne impression lors des festivals d'été l'année dernière. Depuis ça va vite pour INÜIT qui a sorti son premier Lp intitulé Action. Un concentré d'Electro/Pop très punchy produit par Benjamin Lebeau (du groupe The Shoes) qui a rendu les critiques plus qu'enthousiastes. Sur la scène c'est ambiance base antarctique encombrée : paravents en alu, synthés et percussions électroniques en tout genre, batterie transparente et dress code (blanc) pour les musiciens. Coline, au chant est en bleu et se faufile entre tous les instruments et pupitres pour prendre sa place. Après Mess en guise d'intro c'est Tomboy et qui donne un ton tout de suite dansant à la soirée.  


Le groupe interpelle le public encore un peu timide "C'est notre premier concert de l'année donc lâchez-vous et dansez !". Inüit enchaîne avec Bones, excellent morceau où s'entremêlent parfaitement cuivres, synthés et percussions dans une transe taillée pour le dancefloor. Certains titres tels que  Body Lies ou Phases rappellent un peu The Dø. Le groupe fait ce qu'il faut pour faire bouger le public qui peine encore à répondre. Après Boy's Dead Anyway et We The People, Coline rejoint Simon à la batterie pour Polar Bear puis, invite tout le monde à chanter le fameux "A chi chi chi chi chi chi chi chi chi, hey" sur Dodo Mafutsi. La mayonnaise a pris doucement mais elle a pris. En grande partie grâce au groupe qui semble n'être jamais à cours de munitions et d'arguments pour convaincre son auditoire. La preuve, avec en rappel trois titres, dont une chouette reprise de Technotric : Pump Up The Jam
Coline sourit et demande "Bon maintenant qu'on est chaud on va continuer en boite non ?". Résumant en une phrase toute l'énergie qui caractérise le groupe. Le public se marre, le batteur fait non d'un signe de la main. On s'en contentera. Et pour un jeudi de janvier c'est déjà très bien !


 

                                                                                                                                                  Jérôme

Toutes les photos ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire