dimanche 3 février 2019

LE PRINCE MIIAOU + IA @ Le Novomax, 2 février 2019 Quimper

"Victoire". C'est le titre du 5ème album du Prince Miiaou sorti il y a quelques mois seulement. Aux commandes du félin, nous retrouvons Maud-Elisa Mandeau, artiste conquérante, adepte du Do It Yourself et dotée d'une détermination sans faille. Ce nouvel album se démarque de la discographie plutôt IndieRock de l'artiste et prend un axe électro assumé qui pourrait être casse gueule pour plus d'un. Pas pour Le Prince Miiaou qui semble justement prendre un plaisir non dissimulé à s'aventurer vers de nouveaux sons. "Victoire" porte bien son nom, l'album est réussi et le charme est intact. Et pour ne rien vous cacher, nous avions hâte de le découvrir sur scène et sa programmation au Novomax nous a franchement réjouit.


C'est le groupe local IA qui assure la première partie. Trio "d'androïdes" tout droit sortis de Blade Runner ou de Orange Mécanique qui jouent un son très digital autour d'une très belle voix qui alterne entre douceur et menace, comme sur You Can Breathe ou Your Body Is Mine. Le visuel est également intéressant. La chanteuse au centre de la scène est entourée de ses deux robots/zombies telle Michonne dans The Walking Dead. Ces deux-là descendront dans le public pour une battle de danse techno/house. C'est déroutant, audacieux et très prometteur. IA, tout droit venu du futur et déterminé à faire danser les pauvres terriens du 21ème siècle que nous sommes.




Le Prince Miiaou prend place sur scène. Le groupe version 2019 se résume à un duo  Maud-Elisa Mandeau au chant, guitare et synthé et Norbert Labrousse à la rythmique et aux claviers. Son dernier passage à Quimper remonte à 2012 à l'occasion du festival Les Hivernautes. Le Prince Miiaou défendait alors son 3ème album Fill The Blank With Your Own Emptyness.
Au devant de la scène le public est composé de fans qui n'hésitent pas à s'exprimer d'entrée de jeu  "On va voir si ça bouge à Quimper !". Ce à quoi répond Le Prince Miiaou malicieusement "Je sens que tu vas bien m'aider toi...". Pour cette nouvelle tournée, Maud-Elisa a endossé une parure de combat (une tenue de BMX rouge dénichée aux puces) qui la fait ressembler à une héroïne de Manga. Choix qu'elle semble toutefois regretter un peu lorsqu'après quelques morceaux son armure se transforme en étuve. Dans la salle, c'est chaud aussi. Le public apprécie et ponctue chaque fin de morceau d'applaudissements et d'encouragements. Il faut dire que ça démarre fort avec Flip The Switch, le superbe Glasgow SmileClosure et Poisson.


 

S'agiter quand il le faut mais aussi écouter religieusement JFK, Suddenly et le magnifique No Compassion Available et sa montée en puissance angoissante. Le dernier album est joué en quasi totalité et le public aura  le droit à Steadfast pour la première fois en live. "C'est une chanson qui parle de lui" dit-elle en désignant son compagnon musicien. "C'est mon amoureux, mais bon, là on bosse !". Après l'entêtant Tied Up, le set s'achève en apothéose avec Victoire. Morceau inclassable de 10 minutes, mêlant complainte et rythmique électro. C'est nerveux et lumineux, comme un résumé parfait de l'album.



Après ce concert, une fois de plus captivant (c'était la troisième fois pour nous), nous vous conseillons chaudement de vous plonger sans retenue dans l'univers du Prince Miiaou.

                                                                                                                        Jérôme

Toutes les photos ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire